Accéder au contenu principal

Articles

Portrait de femme

La première chose remarquable c'est sa grande taille, Désormais elle sait en faire une fierté,  Mais par le passé cette grandeur fut une faille. Pas facile de se faire toute petite dans la cour de récré !
Devenir Maman c'était loin d'être évident, Pas qu'elle ne voulait pas, mais son corps lui, Il en avait décidé autrement. Heureusement qu'elle croyait dur en la magie.
Une grande femme oui, mais entourée de jumelles. Elle ne passera jamais inaperçue. Elle en joue avec les couleurs de l'arc en ciel. Dans le burlesque de ses robes farfelues.
Maîtresse dyslexique, l'orthographe C'est pas ça, alors elle colle des gommettes. Sur ses dessins elle appose son paraphe, Une artiste dans l'âme, rien ne l'arrête.
Généreuse et parfois un peu dépensière Elle aime les gens de toute sa grandeur. C'est une magnifique femme singulière. Tout autant dans son corps que dans son cœur.


Anaëlle

Tout ce qu'on ne nous dit pas assez sur les jumeaux !

J'avais envie depuis un moment de faire un article concernant l'élevage de jumeaux ! Je rebondis sur un reportage qui a fait parler de lui dans le cercle connecté des parents de jumeaux ! Bon je vous avoue que je n'ai pas d'avis concernant ce fameux reportage de la Maison des Maternelles pour une bonne raison : je ne l'ai pas vu ! Alors déjà le titre laisse rêveur : "Des jumeaux, c'est du boulot !" ... Futures mamans de jumeaux, si par hasard vous passez par là, ATTENTION DANGER, surtout ne cliquez pas sur le lien !
Oui oui je sais que toi la future mère de twins tu fouines sur le net pour trouver des réponses à tes questions ! Moi aussi je suis passée par là à l'annonce de ma grossesse gémellaire ! Je sais aussi que tu vas tomber sur des tas de choses qui font flipper. Mais soit forte et arrête de chercher car on va pas se mentir bien souvent on parle des risques, des difficultés, des contraintes... Bref du négatif ! Et si aujourd'hui on pre…

Chartres sous un oeil multicolore

Quand on m'a proposé de visiter la ville deChartres sur un weekend, je n'ai pas tellement hésité. Et quel bonheur de découvrir le programme organisé par l'Office de tourisme pour ce fameux séjour. Un blog trip oui mais basé sur la culture et les valeurs d'une petite ville de taille équivalente à la mienne, alors j'ai foncé ! Je disais donc, un programme culturel mais aussi un programme très ambitieux. C'est difficile de retranscrire cette intensité dans un article (qui d'ailleurs je tiens à préciser n'est absolument pas imposé par l'Office de tourisme).
J'ai eu envie de vous partager des petits détails capturés au fil des visites dans les lieux qui m'ont le plus inspirés. J'ai tenté de vous faire des tableaux photographiques de ces derniers. N'hésitez pas à zoomer et même à m'envoyer un petit message si vous voulez voir une photo plus en détail.
Ainsi, je ne vais pas vous parler de tout ce que nous avons fait au cours de ce rich…

Démence corporelle

La moitié du temps je me trouve moche et l'autre moitié j'me dis que j'suis pas si mal... Souvent je me trouve grosse mais parfois jme dis que c'est pas si grave. Ça m'arrive de me dire que j'ai de jolies formes féminines, et dans la même journée je supporte plus mon gros cul....
J' aime pas mes vergetures mais j'ai porté mes filles en même temps. J'aime pas ma cicatrice mais sans elle je ne serais pas en vie. J'aime bien mes yeux pourtant ils sont marrons. Ma tronche ça va sauf quand je la découvre en photo.
Vous l'aurez compris, j'suis une nana. Je subis les diktats de la beauté même si j'en ai conscience. J'aimerais rentrer dans du 36 même si je sais que c'est pas possible. Trop petit, trop gros, trop beau, trop moche, trop décollé, trop musclé, trop flasque... On est trop cons Oui !
Alors je tente de m'accepter. Je mets mes atouts en avant. J'essaie de transformer mes défauts en qualité.
Et plus je me sens bien…

Un conte Insta (non non il n'y a pas de faute)

"Il était une fois une "petite" bourguignonne un peu has been qui découvrit Instagram début 2015. Comme elle était has been, elle ne comprit pas tout de suite qu'il s'agissait d'un réseau social... Elle pensait avoir téléchargé une application de retouche photos. Après avoir mis plusieurs mois à comprendre le fonctionnement de ce partage de photos avec des personnes souvent inconnues. Après avoir compris pourquoi les personnes mettaient des # avec des phrases derrière sans espace. Après être tombée sur des comptes touchants et intéressants pour elle. Elle se prit au jeu Instagram sans se douter qu'elle mettait le pied dans une spirale infernale.
A cette époque, son compte était privé, elle suivait surtout des mamans de jumeaux un peu pour se rassurer. Ces photos n'étaient pas très belles, les visages de ses filles n'étaient pas cachés. Quel plaisir de montrer au monde entier leur beauté et leur évolution. Puis elle a été de plus en plus suivie, s…